dagadiraudesert

dagadiraudesert

J2-Lundi 11 janvier

Nous nous levons à 6h1/4,la nuit a été courte et nous avons eu froid,peut-être la fatigue!

Le jour se lève et nous nous perdons dans les jardins de l'hôtel,en allant prendre le petit-déjeuner!

Des oiseaux volent dans le restaurant et se perchent sur les lustres et tableaux!

A 7h1/2,nous quittons l'hôtel,notre groupe se forme,nous sommes 35,le guide Brahim est imposant et semble très sympathique!

 

Direction le port d'Agadir....

Dévastée par un gigantesque séisme le 29 février 1960, Agadir a été reconstruite de toutes pièces.La ville attire surtout par son port de pêche, le plus actif du pays.

Quelle activité!!!

des poissons bien frais....

C'est non seulement le premier port de pêche au Maroc,mais aussi le premier port sardinier du monde. Dès sa sortie des bateaux,le poisson peut être traité immédiatement grâce à des usines de conserverie et de congélation présentes sur place.

Les mouettes sont à la fête:

En plus de l'activité de pêche et de la négoce du poisson,c'est ici dans les chantiers navals, que se construisent les bateaux de pêche réalisés principalement en eucalyptus.

Du haut des remparts reconstruits après le séisme,la vue embrasse le port de pêche

et au-delà d'un immense terrain vague(cimetière de l'ancienne ville)

la ville nouvelle toute blanche sous le soleil levant!

Il ne reste rien de la forteresse conquise en 1540 par le Sultan Mohammed ech-Cheick.

Après la visite d'Agadir,nous prenons la route de la plaine de Souss...

Le Souss est, géologiquement parlant, le bassin alluvial de l'Oued Souss, séparé du Sahara par les montagnes de l'Anti-Atlas.

La végétation courante dans le Souss est la savane dominée par l'arganier, un arbre endémique local.

Nous faisons notre premier"arrêt photo",pour prendre  les chèvres perchées dans les arganiers!

Je cueille une petite branche pour mon cahier-souvenir, aie ça pique!!!

Petite carte postale:

                   

Route vers Taroudant......

Nous faisons un "arrêt biologique"!(appelé ailleurs arrêt technique!)

En arrivant à Taroudant,nous partons visiter les souks:

Situés dans les ruelles de la ville,1000 commerçants y vendent babouches, cuirs, poteries, céramiques, bijoux, tapis, épices, fer forgé, objets artisanaux....

Nous rencontrons un couple,de Tours,qui vient chaque année depuis 11 ans passer l'hiver en camping-car...Ils font un bout de chemin à mes côtés,ils descendent par l'Espagne en une semaine...Ici ils dépensent très peu pour se nourrir....

La ville de est défendue par 6 km de remparts dans lesquels s'imbriquent 130 tours et 19 bastions d'angle reliés les uns aux autres par un chemin de ronde, ce qui fit de cette ville une citadelle imprenable.Les remparts permettent le passage par neuf portes voûtées d'architecture mauresque, disposées principalement aux points cardinaux.

Nous reprenons la route,direction Taliouine....nous y arrivons à 13h,après un arrêt à Agafay.Nous traversons un oued,la semaine dernière certaines routes étaient coupées!

Nous déjeunons à l'hôtel IBN TOUMERTE,situé à proximité de la casbah du Glaoui.Une bonne tajine, dommage qu'il fasse frais dans l'établissement!Sitôt le repas terminé nous sortons au soleil:

la casbah est tout à côté:

La ville du safran située à 1586m:

Nous reprenons la route et faisons un arrêt superbe à 1700m:

L'Atlas enneigé dans le fond!

Brahim notre guide!

Je cueille une branche d'armoise blanche pour mon cahier!

le désert de pierres!

Nouvel arrêt à Aït Benhaddou,ensemble de bâtiments entouré de murailles.Ce site a bénéficié sur le plan financier du tournage d'une vingtaine de films parmi lesquels:

  • Lawrence d'Arabie (1962)
  • L'Homme qui voulut être roi (1975)
  • Jésus de Nazareth (1977)
  • Bandits, bandits (1981)
  • Le Diamant du Nil (1985)
  • Tuer n'est pas jouer (1987)
  • La Dernière Tentation du Christ (1988)
  • Un thé au Sahara (1990)
  • Kundun (1997)
  • La Momie (1999)
  • Gladiator (2000)
  • Alexandre (2004)

    En dépit de sa célébrite cinématographique,le village se vide.La casbah est inscrite au patrimoine de l'UNESCO.

    Des habitants traversent l'oued Ounila:

    Des briques en terre façonnées pour la construction:

    Nous arrivons à Ouarzazate où nous remplissons les traditionnelles fiches pour l'hôtel:

    Le soir nous avons un buffet!



  • 26/01/2010
    8 Poster un commentaire

    A découvrir aussi


    Inscrivez-vous au blog

    Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour